4 aides de l’etat pour lancer son activité en étant chômeur, étudiant ou salarié

Classé dans : Entreprenariat | 0

Nous allons voir dans cet article 4 dispositifs de l’etat pour monter sa boîte lorsque l’on est au chômage ou encore étudiant.

l’ACCRE ( Aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise)

Je l’ai évoqué dans mon dernier podcast sur la chaîne Youtube  lorsque l’on est au chômage et que l’on veut créer son entreprise, l’Etat à mis en place plusieurs aides à la création et à la reprise d’entreprise. La première aide que nous allons voir est l’ACCRE qui accorde une exonération partielle ou totale des cotisations sociales dues.

Il faut savoir qu’au niveau fiscal, vendre des produits d’information sur internet est considéré comme de la vente de prestations de service.

 

Qui peut en bénéficier?

Pour les travailleurs non-salariés (TNS) qui ne sont pas en micro-entreprise :
Les conditions d’obtention ont changé depuis le 1er janvier 2017. Pour en bénéficier, vos revenus doivent être inférieurs au plafond annuel de la Sécurité Sociale (Pass) soit 39.228€ en 2017. Au delà de ce montant, il n’y a pas d’exonération.

Vous pouvez bénéficier de l’exonération totale si vos revenus sont inférieurs à 3/4 du Pass soit 29.421€ en 2017.

L’exonération devient dégressive lorsque les revenus sont compris entre 3/4 du Pass et 100% du Pass. Voici le calcul à effectuer :

Montant de l’exonération = cotisations dues pour 29 421€/ 9807*) X (39228€ – votre revenu)

9807€ = 39228 – 29 421€ ( différence entre les 75% du Pass et 100% du Pass)

Lexonération débute à partir :

  •  de la date d’Affiliation au régime des Travailleurs non salariés (TNS) si vous êtes indépendant
  •  de la date de début d’activité si vous êtes salarié

Pour les micro-entrepreneurs ( ex auto-entrepreneurs) voici les taux de cotisation :

 

Pour en savoir plus cliquez ici

 

 

L’ARCE (Aide à la reprise ou à la création d’entreprise)

 

Qui peut en bénéficier?

Les chômeurs indémnisés en ARE (aide au retour à l’emploi) qui créent ou reprennent une entreprise. Ils doivent faire part de leur projet à leur conseiller.

Les personnes salariées qui entament des démarches pour reprendre une entreprise pendant leur période de préavis ou de reclassement suite à un licenciement économique et qui sont admises en ARE.

Les micro-entrepreneurs relevant du régime micro-social, (ils bénéficient automatiquement de l’ACCRE avec des taux spécifiques de cotisation pendant 3 ans )

L’ARCE s’apparente au versement par Pôle Emploi d’un capital correspondant à 45% des droits acquis à l’ARE jusqu’à la fin de la période d’indemnisation afin de pouvoir faire face à des investissements de départ.

Elle est versée en deux temps :

  • 50% du montant dû à la date d’obtention de l’ACCRE
  • Le solde, 6 mois plus tard après la date de création de l’entreprise

 

L’ARE ( Aide au retour à l’emploi)

 

Ce sont les allocations chômage. Comme un demandeur d’emploi classique, un micro-entrepreneur peut en bénéficier pendant 24 mois et jusqu’à 36 mois pour les plus de 50 ans.

Tes revenus issus de ton activité sont déduis à hauteur de 50% du C.A pour être cumulables avec l’ARE. Donc si tu touches 1.000€ en ARE et que tu réalises 600€ de C.A avec ta micro-entreprise, tu retires 300€ de ton ARE ( 50% du CA) pour pouvoir faire le cumul. Donc, tu toucheras 700€ d’ARE + 600€ de CA = 1300€ en tout.

L’ARE est plus intéressante au niveau financier que l’ARCE, puisque tu peux cumuler tes allocations chômage avec tes revenus de micro-entreprise jusqu’à 100% de tes revenus antérieurs.

 

Le NACRE ( Nouvel accompagnement à la création et à la reprise d’entreprise)

C’est une aide de l’etat qui va te permettre de réaliser une étude de marché, de faire un business plan, d’avoir un conseil juridique, et d’obtenir pourquoi pas un prêt à taux 0 pour financer ton activité.

Il y’a 3 phases dans ce dispositif :

  • Le montage du projet
  • la structure financière
  • le développement

L’accompagnement peut durer jusqu’à 3 ans. Le porteur de projet peut se faire accompagner par la chambre de commerce et d’industrie, une boutique de gestion etc.

Pour des explications détaillées sur le NACRE, cliquez ici

Voilà, j’espère t’avoir permis d’y voir un peu plus clair donc si tu te sent prêt, vas-y, fonces !

Laisser un commentaire